personnes lisant

Lettre ouverte à ceux qui croient devoir enquêter sur les Braves

C'est l'incompréhension.

Conscients que vous infligez quelque chose d'inouïe à un peuple qui n'est coupable que de sa naïveté, vous vous attendez à tout moment à ce qu'une partie de la population finisse par répliquer.  Alors vous multipliez les enquêtes.

Bien sûr, des cénacles dorés jusqu'aux plus bêtes officines exécutantes, vous savez qui est réellement victimes et qui est réellement bourreaux ; et ce malgré les tombereaux d'argent versés à une presse bourgeoise et idiote, qui inverse systématiquement les rôles.

Malgré tout ça, rien ne vient.

Les journalistes prient depuis des années pour que le prochain attentat vienne de l'ultra extrême droite.

Réellement.

Et rien ne vient.

D'enquêtes en enquêtes sur notre démarche d'entraide, vous découvrez sans y croire que nous n'avons pas de projet vous concernant.
Vous n'occupez pas nos pensées comme nous occupons les vôtres.

En fait le mystère est simple à comprendre :  vous avez à faire à plus intelligents que vous.

Nous ne cherchons pas à interférer avec votre projet parce que nous savons qu'il n'a aucun avenir et donc qu'il est inutile de le combattre.

La seule chose que nous avons à faire c'est de nous souvenir que nous sommes Européens.

Nous avons forgé le concept de Brave, afin de simplement désigner ce peuple millénaire et avant gardiste que nous sommes, pour que la partie qui veut vivre, échappe à la partie qui est lasse de vivre.

Nous sommes simplement des Européens conscients de leur mémoire et heureux de vouloir perdurer.

Vous souhaitez fusionner avec le monde entier ?

Fort bien, nous vous regardons sans intervenir.
Et ce sera tout pour nous.

S'il existe un peuple assez suicidaire pour vous porter au pouvoir,  il existe aussi une minorité qui ne veut ni se soumettre,  ni se venger.

Nous n'avons rien à revendiquer, nous ne nous plaignons pas,  nous ne vous demandons rien.

D'ailleurs pourquoi militerions nous dans vos rues dégoûtantes  ?

Nous et nos descendants allons simplement en Europe, vivre à l'européenne, cet art dont vous avez oublié la saveur. Rien de plus.

Le simple fait de rester vivants, heureux et libres, est en soi une revanche parfaite.

C'est si simple et si sain que votre esprit retors n'y accède pas, comme un voleur qui ne parvient à faire confiance à personne.

Mais si vos enquêtes ne vous rassasient pas, nous par contre nous vous connaissons bien. Et nous vous observons aussi dans votre milieu naturel :

Le bain chaud des privilèges réels, dont le premier est désormais de vivre en sécurité, à l'abri de la haine stupide de ceux que vous voulez voir entrer par millions et que vous gavez de notre argent.

Le vivre entre soi, que vous pratiquez copieusement, et qui accompagne votre mépris des prolos blancs.

La liberté d'inhibition qui règne désormais grâce à vous, et qui fait qu'il est devenu prudent de ne même plus nommer ce qui nous accable.

Bravo, vous avez fait de notre terre ancestrale une zone qui ne présente plus aucune des caractéristiques d'un pays et qui en usurpe le nom à tous égards.

Tout cela vous laisse donc face à cette inextricable devinette :

Que peuvent bien fomenter ces laissés pour compte qui se parlent et s'entendent entre eux ?

Vos projections sur ce que nous sommes vous voile la réalité saine et joyeuse de nos motivations réelles :

Prendre soin de nous même. Vivre en paix, à l'abri de votre incompétence criminelle et vous laisser seuls face aux conséquences de votre politique si prometteuse, que vous êtes les premiers à cherchez à vous en abriter.

Nous vous souhaitons bon vent, pendant que l'Europe vivante nous crie "Evade toi et le ciel t'aidera !"

Timothé Vorgenss

 

Visuel lettre ouverte enquete braves

 Articles de Timothé Vorgenss   -   Toutes les définitions

  • paysage

    Un dimanche en Loire entre Braves

  • enfant

    Bébé Brave - Venu au monde pour hériter de l'Europe !

  • paysage

    Bivouac en montagne de la communauté du 13

  • paysage

    Périple en Loire-Atlantique